Pour contacter Bertrand Vitte,
06.33.47.83.27 - 03.82.25.08.79
vitte_bertrand@hotmail.com
La Kinésithérapie
Votre kinésithérapeute Bertrand VITTE vous reçoit dans son cabinet à SAULNES pour une prise en charge de vos douleurs en thérapie manuelle cervico-scapulaires, oro-maxillo-faciales, le traitement des céphalées ainsi que pour une rééducation fonctionnelle suite à une opération ou un traumatisme.
Plus de détails >>

Traitement des céphalées et migraines 


Symptômes des maux de tête (céphalées) et de la migraine

   Les céphalées de tension se manifestent surtout au niveau du front et de la nuque. Ce sont des douleurs souvent perçues comme une pression exercée sur ces parties de la tête. La douleur peut augmenter de manière progressive ou apparaître brusquement. Certaines céphalées de tension durent parfois plusieurs heures, voire même plusieurs jours.

   Les  migraines se manifestent par des douleurs lancinantes du côté droit ou gauche de la tête, parfois pendant des heures, voire des jours. La douleur suit les battements du coeur.
L'épisode est souvent associé à d'autres symptômes :

  • Une intolérance à la lumière, au bruit et aux odeurs,
  • des nausées,
  • des vomissements, etc.

La migraine peut être précédée de signes annonciateurs :

  • fourmillements ou, plus rarement, faiblesse d'un côté ou vertiges (migraine basilaire).
  • Une aura (migraine ophtalmique), la personne ressent d'abord des troubles visuels comme un voile noir, ou un scintillement.

Formes particulières de céphalées:

La céphalée de Horton (algie vasculaire de la face).

   Caractérisé par des douleurs très intenses et d'apparition soudaine, qui touchent un côté du visage au niveau de la tempe, peuvent s’étendre jusqu’aux dents, l’oreille et le cou.
La céphalée de Horton et la migraine se ressemblent, mais ce sont deux problèmes de santé différents. Par conséquent, ils ne se traitent pas de la même façon
La céphalée de Horton touche plutôt les hommes jeunes.

La céphalée d’Arnold (névralgie d’Arnold).

   Caractérisé par des douleurs « en casque » qui émergent de la base du crane, tout le cuir chevelu jusque derrière l’œil, le pourtour de l’oreille et peut provoquer des vertiges.
La plupart du temps les douleurs sont unilatérales mais peuvent être bilatérales


céphalée migraine vitte saulnes

Les causes des céphalées et de la migraine

Les causes des céphalées sont encore méconnues. Toutefois, certains facteurs favorisent leur apparition :

  • tensions musculaires ;
  • déséquilibres articulaires ;
  • habitudes de vie ;
  • antécédents ;
  • troubles de l’ATM
  • stress, surmenage et fatigue ;
  • arthrose cervicale
  • lunettes mal adaptées ;
  • bruit
  • excès ou arrêt brusque d'une consommation de café ;
  • consommation de boissons alcoolisées ;
  • abus d’antalgique

   A noter que chez certaines personnes, la consommation de certains aliments favorise l’apparition de céphalées (fromages trop faits, noix, chocolat, vins blancs, charcuterie, agrumes, crème aigre, pâtisseries et  pains frais en pâte levée, glutamate, aspartame, etc).

   Les causes de la migraine sont aussi méconnues. On a toutefois constaté que l'irrigation du cerveau était modifiée avant et pendant la migraine: d'abord une contraction des vaisseaux à l'origine des signes annonciateurs, puis une dilatation brutale, responsable des maux de tête.
Il semble aussi que certains facteurs hormonaux jouent un rôle dans la migraine.

Chez certains migraineux, des causes extérieures peuvent agir comme facteurs déclenchants :

  • stress ;
  • trouble du sommeil ;
  • certaines conditions météorologiques ;
  • certains aliments ;
  • le bruit, des odeurs, une lumière crue ;
  • l'imminence des règles, etc.

    Pendant une séance, Bertrand VITTE cherchera avec vous les causes ainsi que les facteurs déclenchants afin de traiter au mieux l’origine des céphalées.
Le traitement s’en suivra via des techniques myo-tensives ciblées, des étirements et des exercices que vous pourrez reproduire à la maison si besoin pour pérenniser les bienfaits obtenues.

Dans le cas de maux de tête incessants, il est parfois nécessaire de réaliser des examens complémentaires (scanner cérébral, IRM, etc.) pour exclure des causes plus grave.